Les principaux points à connaître pour bien choisir un cuir sont : les différents types de peaux,
les différentes qualités du cuir, les trucs pour reconnaître un bon cuir et un produit de qualité.

LES DIFFÉRENTS CUIRS.

 

Le cuir d’agneau : très utilisé pour les manteaux et pour les vestes, c’est un cuir de qualité. Il est cependant très souple et donc très rarement utilisé pour des chaussures qui demandent une bonne tenue.

Le cuir de cerf : il est particulièrement utilisé pour faire des gants. Lorsqu’il est bien tanné, le cuir de cerf devient plus souple encore et ne marque pas beaucoup le pli, ce qui est la première qualité d’un cuir.

Le cuir de veau : le plus prisé pour la fabrication de chaussures. C’est un cuir dont la jeunesse de l’animal assure la finesse du grain et un aspect lisse. Il est parfait pour des chaussures élégantes et formelles.

Le cuir de buffle : c’est le cuir le plus résistant, car beaucoup plus épais (on le sent au toucher ) avec un grain plus grossier et des pores plus espacés. Un peu moins souple que les deux autres du fait de son épaisseur. Pratiquement inusable s’il est bien entretenus.

Le cuir de vachette : plus grossier que le cuir de veau, il présentera un aspect rugueux parfait pour des chaussures d’extérieur comme les combat boots. Idéal avec une tenue casual d’hiver ou de mi-saison.

Le cuir de cheval : appelé “cordovan”, il est moins connu du grand public. C’est un cuir particulièrement noble mais aussi plus rare et donc plus cher. Une paire de chaussures en cordovan constituera nécessairement une pièce forte dans votre garde-robe. C’est pourquoi nous nous intéresserons principalement à ce cuir aujourd’hui.

LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU CUIR.

Le cuir pleine fleur : nec plus ultra des pièces en cuir, il est cependant très rare et relativement cher. Il s’agit en effet de la peau entière (c’est-à-dire dans toute son épaisseur). Cela impose donc d’utiliser uniquement des peaux sans défaut. C’est un cuir de grande qualité, imperméable et au rendu brillant. Surveiller bien les étiquettes : son rendu est assez souvent imité par une simple couche de peinture. À noter : une cuir pleine fleur peut avoir des défauts, c’est le risque de tout produit de qualité fabriqué dans les règles de l’art plutôt que selon des standards industriels.

Le cuir fleur sciée : l’épaisseur de peau est réduite pour ne conservée que la fleur. Si l’aspect est le même, le cuir est beaucoup plus fin, donc fragile.

Le cuir nubuck : c’est un cuir d’aspect rugueux, obtenu par ponçage de la fleur. Sa qualité dépend de s’il est obtenu à partir d’un cuir pleine fleur ou fleur sciée.

La croûte de cuir : c’est la couche inférieure récupérée lorsque la fleur est sciée. Il s’agit d’un cuir de moins bonne qualité, plus granuleux et plus fragile.

Le cuir à fleur corrigée : il s’agit d’une croûte de cuir travaillée pour lui donner l’aspect d’un cuir pleine fleur. La croûte est poncée et vernie ce qui lui donne un aspect extrêmement lisse et brillant. On le reconnaîtra à son aspect artificiel.

Le cuir suédé : aussi appelé daim, c’est un cuir inversé. Le côté interne (chair) de la peau constitue la face externe de la chaussure. On le reconnaît à son aspect velours.

Le cuir bookbindé : conçu à partir de cuir non parfait pour la pleine fleur, il est recouvert d’un film plastique pour lui donner un rendu lisse et brillant. Le cuir est certes totalement imperméable, mais il ne peut être entretenu comme un autre cuir. Souvent utilisé pour les chaussures.